Publié par : Marie Lucas | Mis à jour : 26 avril 2019


De plus en plus de foyers s'équipent d'un purificateur d’air. La raison : la pollution de l'air intérieur quasiment aussi importante que celle de l'air extérieur.

Plusieurs facteurs sont responsables de la pollution. Mais quelle qu'en soit la cause, la pollution de l'air intérieur peut vite devenir problématique et dommageable pour la santé.

On a d'ailleurs pu observer une dangereuse recrudescence de certaines pathologies respiratoires telles que l'asthme, notamment chez les jeunes enfants.

Le rôle du purificateur d’air est donc d’assainir cet air pollué et de le rendre respirable au quotidien. Voici un guide destiné à faciliter le choix du meilleur purificateur d'air.

Quel Purificateur d’Air Choisir ?

Dyson Pure Cool Link Purificateur d'Air - Test et Avis

Le purificateur d'air Dyson Pure Cool Link est doté du système de ventilation sans pales exclusif breveté par Dyson. Son design à la fois chic et épuré lui permet de trouver sa place dans n'importe quelle pièce de la maison.

Il est équipé d'un filtre HEPA de haute qualité, composé de fibres de verres. Son système de filtration permet de retenir jusqu'à 99,95 % des particules polluantes présentes dans l'air. Il peut en effet filtrer des nanoparticules d'une taille inférieure à 0,1 microns, telles que le pollen et les bactéries.

Ce purificateur d'air possède également un filtre imbibé de Tris, un composé chimique encore plus puissant que le charbon actif. Il peut donc filtrer les gaz potentiellement nocifs pour la santé, et notamment le fameux formaldéhyde. Il élimine aussi les mauvaises odeurs, telles que la cigarette ou les odeurs de cuisine.

L'appareil est doté d'un mode automatique intelligent, qui surveille la qualité de l'air en permanence et se met en fonctionnement en cas de besoin. Il peut également être programmé jusqu'à sept jours à l’avance

D'une puissance maximale de 56 watts, le purificateur Dyson est peu énergivore, et peut traiter jusqu'à 70 mètres carré de surface. Ses 10 vitesses de rotation permettent d'ajuster la puissance à l'utilisation. Le mode nocturne permet une utilisation pendant la nuit, sans nuisances sonores et visuelles.

La fonction oscillation sans à-coups permet de diffuser l'air purifié dans toute la pièce traitée. Il garantit ainsi un air frais et sain dans tous les recoins de la maison.

Ses points forts

  1. La fonction ventilateur avec système sans pales, une exclusivité Dyson
  2. L'appareil est certifié « asthma and allergy friendly », idéal pour les personnes fragiles
  3. La possibilité de contrôler le purificateur d'air à distance, grâce à l'application mobile de Dyson

Ses points faibles

  1. Le ventilateur manque un peu de puissance
  2. Le bruit, qui peut atteindre jusqu'à 63 décibels au plus fort de son fonctionnement
  3. Le filtre est un peu difficile à trouver en-dehors du réseau de distribution Dyson
  • check
    Fonction ventilateur.
  • check
    Asthma and allergy friendly.
  • check
    Contrôle à distance.
  • check
    Manque de puissance.
  • check
    Bruit un peu fort.
  • check
    Filtre difficile à trouver en-dehors de chez Dyson.


Philips AC3256/10 Purificateur d'Air - Test et Avis

Avec une puissance de 60 watts, ce purificateur d'air Philips AC3256/10 est l'un des plus performants du marché. Le débit d'air de 367 mètres cube par heure lui confère en effet une puissance parfaite pour traiter de grands volumes.

Ce modèle est équipé d'un triple système de filtration. Après un premier passage dans le pré-filtre, qui bloque les plus grosses impuretés, le filtre HEPA se charge de filtrer les microparticules jusqu'à moins de 0,2 microns. Puis le filtre à charbon prend le relais, en filtrant les gaz tels que les formaldéhydes, ainsi que les odeurs.

Il possède également un mode automatique, qui permet de réguler la purification de l'air sans intervention. L'indicateur de qualité passe en rouge lorsque l'air a besoin d'être purifié, et vire au bleu lorsqu'il est sain. L'appareil affiche également le taux de particules en suspension dans l'air.

De plus, il possède trois modes de purification différents, qui permet de choisir le type de polluant à filtrer (bactéries, automatique, allergènes). Grâce à ses différentes certifications, ce purificateur d'air convient particulièrement aux personnes sensibles ou allergiques.

Le mode nuit permet de baisser l'intensité lumineuse et la vitesse de rotation du ventilateur. L'appareil peut donc fonctionner pendant la nuit même dans les chambres. Il est également peu gourmand en électricité ce qui lui permet de fonctionner pendant de longues périodes.

Ses points forts

  1. Son débit d'air, qui permet de traiter jusqu'à 95 mètres carré de surface
  2. La possibilité de choisir le type de purification en fonction des types de polluants
  3. Son design élégant et moderne, qui lui permet de s'intégrer partout

Ses points faibles

  1. Son poids, un peu plus élevé que la moyenne des purificateurs d'air du marché
  2. Ce modèle ne possède pas de filtres à nanoparticules
  3. Avec 64 décibels, c'est un purificateur d'air un peu bruyant
  • check
    Débit d'air important.
  • check
    Fonction purification selon les types de polluants.
  • check
    Design élégant.
  • check
    Un peu lourd.
  • check
    Pas de filtres à nanoparticules. 
  • check
    Un peu bruyant. 


Rowenta PU4020F1 Intense Pure Air - Test et Avis

Le purificateur d'air Rowenta PU4020F1 Intense Pure Air est conçu pour filtrer un maximum de particules polluantes responsables d'irritations et d'allergies. Il est composé de quatre niveaux de filtration afin de filtrer toutes les particules en suspension.

Son pré-filtre recueille les poils d'animaux, les cheveux et les grosses poussières. Puis le filtre à charbon s'occupe de filtrer les gaz présents dans l'air, tandis que le filtre HEPA captera les particules plus fines. La technologie Nanocaptur permet enfin de restituer un air totalement sain, débarrassé de toutes ses impuretés.

D'une puissance de 30 watts, ce purificateur peut traiter jusqu'à 170 mètres cube d'air par heure ce qui correspond à une surface d'environ 35 mètres carré. Il possède quatre vitesses de rotation afin d'adapter son utilisation aux besoins.
Son niveau sonore ne dépasse pas les 45 décibels à la vitesse la plus élevée, ce qui en fait un appareil très silencieux. De plus, son mode nuit permet une utilisation 24 heures sur 24.

Son panneau de contrôle électronique permet de surveiller le taux de pureté de l'air. L’appareil est aussi équipé d'un voyant lumineux à LED indiquant la qualité de l'air. Le panneau de contrôle possède également un voyant indicateur de remplacement des filtres.

Grâce à son design élégant, il trouvera sa place aussi bien dans un salon que dans une chambre. Ses LED disposées tout autour du panneau de contrôle lui confèrent un look chic et moderne. Par ailleurs, sa poignée de transport permet de le déplacer dans toutes les pièces de la maison.

Ses points forts

  1. Les 4 niveaux de filtration, qui garantissent une purification de l'air optimale
  2. La technologie Nanocaptur, qui permet d'éliminer plus de 99 % des COV et formaldéhydes
  3. Le mode nuit, qui permet une utilisation pendant le sommeil

Ses points faibles

  1. Le débit d'air un peu faible pour les grands espaces
  2. La ventilation qui rejette de l’air assez froid
  3. Les filtres peuvent être un peu difficiles d’accès pour le nettoyage
  • check
    4 niveaux de filtration.
  • check
    Technologie Nanocaptur.
  • check
    Mode nuit silencieux.
  • check
    Débit d'air  un peu faible.
  • check
    Ventilation froide.
  • check
    Filtres difficiles d’accès. 


Levoit LV-H132 Purificateur d'Air - Test et Avis

Le purificateur d'air Levoit LV-H132 est un appareil très compact, au design simple mais néanmoins élégant. Sans fioritures, il est très simple d'utilisation et son poids plume (3 kg) permet de l'emporter partout avec soi. Il possède trois vitesses de rotation du ventilateur qui s'adapte aux différents besoins.

D'une puissance de 25 watts, l'appareil possède un débit d'air de 68 mètres cube par heure. Cette capacité correspond à une surface comprise entre 8 et 20 mètres carré. Il est donc idéal pour une chambre ou une salle de bain.

Sa technologie triple filtration permet d'absorber près de 99,97 % des particules polluantes. Il est en effet équipé d'un pré-filtre pour les débris polluants les plus importants. Le filtre à charbon actif, destiné à filtrer les gaz et les odeurs, prend alors le relais. Enfin, le filtre HEPA récupère les microparticules, comme les acariens ou les pollens par exemple.

Ce purificateur d'air peut également faire office de veilleuse durant la nuit, notamment dans une chambre de bébé ou d'enfant. L'éclairage à LED peut être réduit au minimum pour une utilisation durant le sommeil. De plus, son volume sonore de 50 décibels en fait un appareil assez silencieux, qui peut donc fonctionner durant la nuit à vitesse minimum.

L'accès aux différents filtres pour le nettoyage est très simple. Il suffit en effet de soulever le couvercle supérieur pour les nettoyer et les remplacer.

Ses points forts

  1. Très compact, son petit format lui permet de se glisser partout
  2. La fonction veilleuse permet de l'utiliser dans une chambre d'enfan
  3. Il est très simple d'utilisation

Ses points faibles

  1. Peu puissant, il est réservé à une utilisation d'appoint
  2. Le volume d'air traité limite son utilisation aux petites pièces
  3. L'appareil ne dispose pas d'un mode automatique
  • check
    Compact.
  • check
    Fonction chambre d'enfant.
  • check
    Simple d'utilisation.
  • check
    Peu puissant.
  • check
    Volume d'air limité.
  • check
    Pas de mode automatique. 


Sumgott HEPA Purificateur d'Air - Test et Avis

Le purificateur d'air Sumgott HEPA possède trois grilles d'aération afin d'uniformiser la diffusion de l'air traité dans toute la pièce. Il possède trois vitesses de fonctionnement, et peut être programmé pour six heures d'utilisation.

Ses trois niveaux de filtration permettent d'assainir efficacement l'air des petits espaces comme les chambres ou les salles de bain, et jusqu'à 30 mètres carré. L'air passe notamment par un filtre HEPA pour capter les microparticules. L'appareil utilise un système d’ionisation : ce système envoie des ions chargés négativement qui, une fois en contact avec les particules polluantes chargées positivement font tomber ces dernières au sol. Puis c’est la photocatalyse qui prend le relais : les particules passent à travers un filtre au dioxyde de titane, lui-même placé sous une lampe UV. La réaction chimique qui en résulte détruit les particules, qui sont alors restituées sous forme d’eau ou de dioxyde de carbone.

Son panneau de contrôle digital est simple et intuitif, et possède un bouton de désactivation de la fonction ioniseur. Il affiche également la qualité de l'air afin de savoir quand le mettre en fonctionnement pour purifier l'air de la maison. En cas de pollution sévère, il peut être enclenché à vitesse rapide, pour assainir l'air rapidement.

Grâce à son niveau sonore très bas il peut être utilisé durant la nuit. De même, les lumières du panneau de contrôle peuvent être éteintes manuellement afin de ne pas perturber le sommeil si l'appareil est placé dans une chambre par exemple.

Ce purificateur d'air offre également la possibilité de parfumer l'air traité. Il est en effet équipé d'un petit boîtier dans lequel peuvent être placés des éléments destinés à désodoriser la pièce comme par exemple des fleurs séchées. Parfait pour une salle de bain ou une chambre.

Ses points forts

  1. Il est fourni avec deux filtres supplémentaires pour le remplacement
  2. Ultra silencieux, l'appareil n'émet pas plus de 30 décibels
  3. Son petit boîtier spécial, qui permet d'ajouter un pot pourri ou des billes de parfum par exemple

Ses p​oints faibles

  1. Il possède un système de filtration par ionisation, dont l’efficacité suscite la controverse
  2. Sa puissance (10 watts), relativement faible
  3. L'utilisation de photocatalyse, qui détruit la pollution mais est sujette à caution
  • check
    Filtres supplémentaires.
  • check
    Ultra silencieux.
  • check
    Boîtier spécial pour parfum.
  • check
    Système de filtration.
  • check
    Puissance faible.
  • check
    L'utilisation de photocatalyse. 

Quel est le meilleur purificateur d'air ?

À la lumière de tous ces éléments, le meilleur purificateur d'air de cette liste est sans aucun doute le Dyson Pure Cool Link. Cet appareil possède en effet une grande puissance qui permet de traiter de grands volumes d'air tout en étant peu énergivore.

Ses trois niveaux de filtration lui confèrent une efficacité contre des particules inférieures à 0,1 microns. La présence de Tris dans le filtre permet également de neutraliser totalement les mauvaises odeurs, même les plus tenaces, comme la cigarette ou la cuisine.

Le mode nocturne, ainsi que la gestion automatique de la qualité de l'air rendent ce purificateur d'air très ergonomique et confortable à l'utilisation. Par ailleurs, cet appareil peut également faire office de ventilateur. Il combine donc deux appareils en un pour deux utilisations différentes mais complémentaires.

Et malgré un niveau sonore un peu élevé lorsqu'il fonctionne à pleine puissance cet inconvénient est vite oublié au vu des performances techniques de l'appareil.


Le guide pour achater le meilleur purificateur d'air ?

Ce n'est un secret pour personne : l'air que nous respirons au quotidien est extrêmement pollué. Mais si des causes telles que l'urbanisation excessive ou l'activité industrielle sont régulièrement pointées du doigt d'autres facteurs de pollution sont passés sous silence. Or, ils peuvent être tout aussi néfastes que les particules fines rejetées par les véhicules ou les usines par exemple.

Et il n'est pas uniquement question de l'air extérieur. Car la pollution ne reste pas sagement aux portes des maisons : elle s'infiltre également à l'intérieur, et s'insinue dans l'air que l'on respire chez soi. Et il existe de très nombreux polluants différents, qui peuvent altérer la qualité de l'air à l'intérieur.

Les différents polluants de l'air

On classe généralement les polluants domestiques en trois grandes catégories : les polluants chimiques, biologiques et physiques.

Les polluants d'origine chimique

Comme leur nom l'indique, ces polluants se retrouvent surtout dans les produits chimiques. Des produits que l'on utilise au quotidien, sans même s'en rendre compte. C'est notamment le cas des produits d'entretien pour la maison. On n'y pense pas toujours, mais les détergents ménagers contiennent des substances chimiques potentiellement corrosives. Ces substances s'évaporent lors de l'utilisation, et viennent se fixer sur l'oxygène contenu dans l'air que l'on respire.

C'est d'autant plus sournois que l'on utilise ces produits au quotidien : désodorisants en spray, décapants pour le four ou la cheminée, ou encore dégraissant dans la cuisine... Autant de sources de particules fines, qui polluent l'air de la maison. Une attention toute particulière doit être portée aux produits contenant un propulseur à gaz. Très volatiles, ces gaz sont rarement bénins pour la santé. Et ce, bien que les fabricants prêtent de plus en plus attention au type de gaz qu'ils utilisent.

De même, les travaux de rénovation ou de décoration peuvent libérer des particules polluantes dans l'air. C'est notamment le cas du formaldéhyde, un gaz très volatile classé par l’homme comme cancérogène certain pour l’homme. Mais certaines activités, comme le ponçage des meubles ou la pose d'un sol par encollage par exemple, sont également susceptibles de libérer des polluants de nature chimique.

Les polluants d'origine biologique

Ici, il est question des polluants qui sont naturellement présents dans l'air. On citera notamment les bactéries et les virus, qui restent constamment en suspension dans l'air. Il est à noter que l'humidité ou la chaleur augmentent le risque de prolifération de tels polluants biologiques dans l'air. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est conseillé de bien aérer les pièces humides, comme la salle de bain ou la cuisine.

Parmi les polluants présents dans l'air, on trouve aussi les acariens en tout genre. Ces minuscules arachnides sont présents absolument partout dans une maison. Ils sont particulièrement friands des textiles : tapis, rideaux, linge de lit, serviettes de toilette... Et étant hautement résistants, ils peuvent survivre très longtemps dans des conditions extrêmes, et sont particulièrement difficiles à déloger.

En outre, les moisissures causées par l'humidité sont à prendre particulièrement au sérieux. L'humidité excessive peut en effet favoriser l'apparition de champignons, sur les murs ou au sol. Avec la condensation, ces moisissures viennent s'infiltrer dans l'air, sous forme de microparticules polluantes, et très nocives pour la santé à long terme.

Les polluants d'origine physique

Les polluants de nature physique sont très souvent oubliés. Et pour cause : ils sont directement liés à la vie courante. Dans cette catégorie, on trouve notamment les particules en suspension dans l'air extérieur. C'est le cas des particules fines émises par les voitures, et qui sont régulièrement désignées comme responsables de nombreuses pathologies.

Mais il existe aussi d'autres polluants physiques qu'on ne soupçonne même pas, car ils proviennent d'activités anodines. Par exemple, faire brûler une bougie ou de l'encens engendre l'émission de particules polluantes dans l'air. Plus évident, mais aussi hautement toxique, le tabagisme à l'intérieur des maisons est une vraie source de pollution physique. Le simple fait de cuisiner rejette aussi des particules polluantes. Et même si ces polluants sont généralement plus bénins que les autres pour la santé, ils ne doivent pas être pris à la légère pour autant.

Les risques de la pollution

Non traitée, la pollution peut être plus ou moins dommageable pour la santé des occupants du foyer. Même si toute pollution devrait être traitée, il faut toutefois préciser que certains polluants sont moins toxiques que d'autres. Ceux qui sont liés à la cuisson des aliments par exemple, sont relativement bénins. Attention en revanche aux particules émises par des aliments brûlés, qui obstruent les alvéoles des poumons.

Le risque majeur de la pollution de l'air pour la santé, c'est l'apparition de pathologies respiratoires. Ces troubles peuvent aller des simples difficultés respiratoires à la crise d'asthme, en passant par des infections pulmonaires aiguës. Le risque étant que ces pathologies deviennent chroniques, à cause de l'exposition prolongée aux particules polluantes. Ces dernières années ont d'ailleurs vu l'explosion des cas de bronchiolite chez les touts petits, à cause de la pollution intérieure. Certains adultes qui n'avaient jusqu'alors aucun problème respiratoire, ont également développé de l'asthme.

Des troubles oculaires peuvent également se manifester suite à l'exposition répétée à la pollution. Des irritations ponctuelles peuvent en effet survenir, notamment lors de l'utilisation de produits ménagers. On observe également des cas de conjonctivite lors d'importants épisodes de pollution.

Purificateur d'air : comment ça marche ?

Un purificateur d'air est un appareil qui purifie et assainit l'air dans les espaces cloisonnés. Il se compose d'un ou plusieurs filtres, qui possèdent chacun une fonction différente. Plus l'appareil possède de filtres, plus le système de purification de l'air sera efficace. L'air est d'abord capté par l'appareil, puis passe à travers les différents filtres. Les particules sont alors stoppées par le filtre, et sont ensuite soit piégées, soit éliminées. Enfin, le purificateur d'air restitue l'air assaini et purifié dans la pièce, grâce à un système de ventilation.

L'efficacité d'un purificateur d'air dépendra donc de la qualité de filtration qu'il offre. Les filtres peuvent être placés les uns à la suite des autres dans l'appareil, ou bien condensés en un seul et même filtre. Il existe plusieurs types de filtration différents.

  • Le charbon actif

Comme son nom l'indique, ce type de filtre contient du charbon actif, connu pour ses propriétés absorbantes et purifiantes. Le charbon, en poudre ou en billes selon les modèles, va alors absorber les gaz présents dans l'habitat. Il est notamment très efficace contre les vapeurs dégagées par les produits ménagers, comme le formaldéhyde ou l'ammoniaque par exemple. Le charbon actif est également un excellent destructeur de mauvaises odeurs. Il pourra notamment être utilisé pour le traitement de l'air dans les cuisines par exemple.

  • Le filtre HEPA

Ce filtre haute efficacité pour les particules de l'air est conçu pour filtrer les microparticules. À la base conçu pour purifier l'air en milieu médical, ce système a progressivement été adapté aux purificateurs d'air domestiques. Très efficaces contre les particules de très petite taille, il retient notamment les poussières très fines, comme le pollen ou les résidus de combustion. Il retient également bactéries, moisissures, acariens et particules émises par les voitures.

  • Le filtre à ionisation

Le purificateur d'air ioniseur est équipé d'un filtre émettant des ions. Chargés en électricité négative, ces atomes sont diffusés par l'appareil lors de son fonctionnement. Quant aux particules de pollution, elles présentent la plupart du temps une charge électrique positive, et parfois neutre. Ainsi, quand l'air à traiter est aspiré par le purificateur d'air, les particules polluantes entrent en contact avec les ions négatifs. Cette rencontre engendre une réaction électromagnétique, qui fait tomber les particules de pollution au sol, assainissant ainsi l'air intérieur.

  • La photocatalyse

Ce genre de filtre est quant à lui basé sur une réaction chimique. Il fonctionne au dioxyde de titane, un composé chimique qu'on retrouve le plus souvent sous forme de poudre. Composé d'oxygène et de titane, il s'agit d'un catalyseur de réactions chimiques, efficace sur les nanoparticules. Il est dit photoactif, c'est-à-dire qu'il réagit à l'exposition à la lumière. Les purificateurs d'air qui utilisent ce procédé sont également équipés d'une lampe à rayonnement UV, destinée à provoquer la réaction chimique attendue. Lorsque les particules les plus fines entrent en contact avec le filtre au dioxyde de titane, une réaction d'oxydation se crée grâce à au rayonnement UV. Les nanoparticules de pollution, comme les COV (composé organique volatile) sont alors restituées sous forme d'eau ou de dioxyde de carbone.

Purificateur d'air par ionisation et photocatalyse : bénéfice ou danger ?

L'utilisation de la photocatalyse dans le processus de purification de l'air suscite le débat parmi la communauté scientifique et médicale. En cause notamment la présence de dioxyde de titane. Le centre international de recherche contre le cancer a en effet classé ce composé chimique comme cancérogène probable pour l'homme. Il serait accusé de favoriser la survenue du cancer du poumon et serait potentiellement dommageable pour la croissance du foetus.

En outre, l'efficacité de la photocatalyse dans le cadre d'un usage domestique est sujet à caution. Car si le processus est utilisé depuis des années par les professionnels, notamment dans le milieu médical et dans l'industrie, les purificateurs d'air utilisés par les particuliers ne seraient pas encore tous au point. Le mécanisme de photocatalyse exploité par les appareils domestiques pourrait en effet se révéler incomplet. Dès lors, des doutes subsistent quant à l'émanation de substances chimiques autres que l'eau et le dioxyde de carbone. Il se pourrait que les substances comme des cétones et des aldéhydes soient libérés en même temps que l'air purifié. Il est donc difficile d'établir un rapport bénéfice/risque fiable pour ce type d'appareil.

Quant aux purificateurs d'air à ionisation, ils sont également controversés. En effet, la réaction électromagnétique provoquée par la rencontre entre les ions négatifs et les particules de pollution positives libère de l'ozone. Naturellement présent dans la nature et essentiel pour la protection contre le rayonnement solaire, ce gaz est pourtant néfaste pour la santé en cas d'inhalation. Il est notamment accusé de provoquer des irritations des muqueuses et du système respiratoire.

Face à la polémique, les autorités ont donc mis en place des seuils maximum à ne pas dépasser pour les purificateurs d'air à ionisation. Ces seuils sont bien évidemment en-dessous de la concentration à partir de laquelle l'ozone est nocif pour la santé. Certains fabricants ont également pris les devants, en concevant des modèles qui suppriment purement et simplement la production d'ozone.

Quel purificateur d'air choisir ?

Plusieurs critères entrent en jeu dans le choix d'un purificateur d'air. Certains sont liés aux performances de l'appareil, et d'autres sont liés à l'aspect pratique et ergonomique.

1 - Le type de filtration

Il existe de nombreux types de filtres différents, chacun d'entre eux correspondant à un usage bien précis. L'efficacité du purificateur d'air dépendra surtout du nombre de niveaux de filtration qu'il propose. Les appareils les moins chers disposent généralement de deux filtres différents : un qui filtre les grosses particules (poils d'animaux, poussières), et un second qui purifie l'air. Certains fabricants ont condensé tous les filtres différents en un seul, afin de réduire la taille du purificateur d'air.

2 - La consommation d'énergie

Certains purificateurs d'air sont plus gourmands que d'autres en terme de consommation énergétique. C'est notamment le cas des appareils qui fonctionnent par photocatalyse ou ionisation. Ceux qui ne possèdent que deux filtres classiques sont quant à eux moins énergivores.

3 - Le débit d'air

L'appareil fonctionne par aspiration de l'air, qu'il rejette une fois purifié. Et le volume d'air traité diffère selon le type de purificateur d'air. Ce critère est donc à considérer en fonction de la surface de la pièce à traiter. Plus elle est élevée, et plus le débit d'air du purificateur devra être important.

4 - Le niveau sonore

On n'y pense pas toujours, mais c'est un critère important à prendre en compte pour un usage domestique. Le niveau sonore de la turbine est indiqué par le fabricant en décibels. D'une manière générale, on considère qu'un purificateur d'air affichant un niveau sonore en-dessous de 40 décibels est un appareil silencieux.

5 - Entretien du purificateur d'air

Pour fonctionner correctement, un purificateur d'air nécessite un minimum d'entretien. Il faudra notamment penser à désencrasser régulièrement les différents filtres, afin de ne pas laisser stagner les poussières qui s'y accumulent lors du filtrage.

Une attention toute particulière devra être portée au pré-filtre. C'est lui en effet qui récupère les plus grosses particules, comme les poils d'animaux par exemple. Il faut donc veiller à le nettoyer régulièrement. Un simple coup de brosse suffit à le désencrasser.

Dans le cas d'un filtre photocatalytique, il suffira de remplacer la cartouche de dioxyde de titane dès que celle-ci montrera des signes de faiblesse.

Notez-nous ce post !